LA FRANCE FRANCHIT UNE ÉTAPE DÉCISIVE DANS LA LUTTE POUR LA CONSERVATION DU SAUMON ATLANTIQUE

*Effacement de deux barrages majeurs pour reconstituer les stocks de saumon sauvage (Traduction d’un communiqué de presse du 14 novembre 2009)

 Un virage décisif opéré par le gouvernement français pour commencer à reconstituer les stocks nationaux de saumon sauvage pourrait favoriser la remontée du saumon en Europe continentale. Dans une décision sans précédent, le ministre de l’Environnement Jean-Louis BORLOO et la secrétaire d’État Chantal JOUANNO ont annoncé l’adoption de mesures visant à faire disparaître deux barrages majeurs. Cette mesure permettra une libre remontée des saumons sur les rivières Sélune et Sée, en Normandie, qui pourront atteindre leurs  zones de reproduction traditionnelles dont l’accès leur est barré depuis plus de 70 ans.  Ces rivières traversent l’une des zones touristiques les plus populaires de France, et viennent se jeter dans l’une des plus grande zone humide d’Europe, située à proximité du célèbre Mont-Saint-Michel. Les deux barrages hydroélectriques, construits en 1914 et 1935, ont constitué un obstacle majeur au travail de reconstitution des populations de saumon dans le Sud Manche, en Normandie. La décision de les démanteler est le fruit d’un partenariat, entre autres, entre le NASF et les autorités françaises, noué dans l’optique d’identifier les meilleures méthodes pour rétablir la remontée du saumon sur ces deux rivières. En 2008, le ministère a invité le NASF à examiner la région et à formuler des propositions d’avenir. L’année dernière, au mois de novembre, une équipe du NASF composée de spécialistes du saumon s’est rendue sur place, puis s’est attelée à la rédaction d’un rapport d’action détaillé afin de restaurer l’habitat du saumon.  Au sein de l’équipe figuraient Orri Vigfusson, président du NASF, le Dr Martin O’Grady (chercheur au sein du bureau central des pêches irlandais) ainsi que Marc-Adrien Marcellier, administrateur et représentant français du NASF. Ces derniers ont préconisé un démantèlement de deux barrages, une reconstruction des canaux, et l’adoption d’une initiative verte, d’un business plan et d’initiatives de coopération afin de favoriser la reconstitution naturelle des stocks.    D’autres personnes ont travaillé à l’élaboration du rapport, notamment le président de Wessex Salmon and River Trust, M. Brian Marshall, Michael Charleston, OBE, tous deux originaires d’Angleterre, et le Professeur Oystein Aas, de Norvège. À Lisieux, Chantal JOUANNO a déclaré : « Je souhaite que cette opération soit exemplaire et constitue un véritable plan de mise en valeur de la vallée, avec une dimension liée aux emplois. Il faut viser l’excellence environnementale tout en intégrant les facteurs de développement locaux. C’est un grand chantier que nous ouvrons et que nous devons construire ensemble, en particulier avec les élus locaux. » Orri Vigfusson, président du NASF, a affirmé : « Cette décision est une leçon de courage politique ; ce courage indéniable nous révèle que le gouvernement de M. Sarkozy traite avec le plus grand sérieux les questions environnementales et accordera une importance réelle aux initiatives, toujours plus nombreuses, visant à reconstituer les stocks de saumon atlantique sauvage en Europe. Le NASF est fier et honoré d’avoir été sollicité en tant que consultant par le gouvernement français. »   Marc-Adrien Marcellier, l’un des plus fervents défenseurs français du saumon, fait partie de la direction du NASF. Depuis plus de 15 ans, il travaille aux côtés de M. Jean Allardy, ancien fonctionnaire du ministère français de l’Environnement chargé de la pêche, désormais à la retraite, et président de l’AIDSA, afin d’influer sur les politiques européennes relatives au saumon sauvage.  
M.A Marcellier a déclaré à Paris : « Cette décision est un véritable jalon qui génèrera des opportunités d’évolution réelle vers le rétablissement des stocks de saumon sauvage à leur niveau d’abondance, non seulement en France, mais également à travers toute l’Europe continentale. Il n’est jamais trop tard pour faire les bons choix, et nous nous réjouissons de cet aboutissement. Nous attendons maintenant avec impatience sa traduction en plans  d’action sérieux. »   

                                                                                                                                                                                                            

Ci-joint CP NASF, en anglais & français + CP de l’ensemble des ONG.  Nasf_1113.pdf  , NASF_Sélune.pdf_= , SELUNE_CP_version_approuve2009.11.20.pdf

3 commentaires.

  1. Bonjour,
    Intéressant rapport, vue d’extérieur paraissant presque optimiste. Reconnaissance en tout cas pour ce résultat en attendant d’autres décisions du genre.
    Concernant Poutès la convention a été reconduite et il est malheureux de voir se repousser l’espoir d’un revival sur l’Allier. De plus, il existe de tel problème en aval de ce barrage…

Les commentaires sont fermés.