16 Février, SALMON FARMED EXPOSED est en ligne

 

http://www.youtube.com/watch?v=4ZBbYzyuwF0&feature=PlayList&p=E2BB141685AF50A8&index=0&playnext=1

Ce court documentaire canadien produit par Damien Gillis lève le voile sur le problème des
fermes de saumons dans le monde. « Salmon Farm Exposed » : La portée mondiale de
l’industrie salmonicole norvégienne révèle le caractère universel des problèmes que posent
l’aquaculture et nous livre des témoignages sur les dommages socio-économiques et
environnementaux causés par ces élevages mal gérés.
Le film met en scène Brian Fraser, guide de pêche écossais, l’irlandais John Mulcahy de Save
the Swill, Orri Vigfusson du NASF(Islande), Alexandra Morton et le Docteur Daniel Pauly
pour la Colombie Britannique, le Docteur Matthias Gorny d’Oceana (Chili) ainsi que Sven
Elge Pedersen, le roi Harald et Vegard Heggen (Norvège).
Petit Verbatim :
Alexandra Morton, biologiste, Raincoast Research (Canada): “Les fermes salmonicoles vont
tuer les saumons sauvages”.
Alex Munoz, Vice-President de Oceana Chili : “Leurs actionnaires doivent savoir que leurs
activités ont un impact majeur sur l’environnement Chilien”.
John Mulcahy, président de Save the Swilly (Irlande): “Qu’est ce qui leur donne le droit de
détruire les moyens de subsistance dans des pays lointains?
Orri Vigfusson, Président du NASF (Fonds pour le Saumon de L’Atlantique Nord) (Islande):
“Ce n’est pas durable. C’est pour cela que je voudrais voir les fermes de saumons transférées
de la mer, où elles ne peuvent être contrôlées, au littoral, dans les terres où elles peuvent
l’être”.
Otto Langer, ancien haut fonctionnaire canadien biologiste des pêches: “Si les aquaculteurs
veulent jouer le même jeu que les fabricants de cigarettes ont fait pour de nombreuses années
et vivre dans le déni ils sont les bienvenus mais cela n’apportera pas de solutions “.
Dr Gordon Hartman, ancien haut fonctionnaire canadien biologiste des pêches : “Ces
conclusions, sur l’élevage du saumon, sont visés par des pairs hautement respectés des revues
scientifiques et ils disent tous : Regardez, nous faisons quelque chose de mal là-bas ».
Dr Daniel Pauly, professeur à l’Université de la Colombie-Britannique (Canada): “L’industrie
des farines de poisson est en concurrence avec les êtres humains Transformer ces poissons en
farine, c’est voler un nourriture vitale pour l’homme et ce uniquement pour nourrir des
saumons qui sont alors un produit de luxe que seuls les habitants des pays riches peuvent
s’offrir ».
Brian Fraser,guide de pêche écossais: « Combien de temps peut-on regarder les mers se
vider de ces poissons blancs pour produire de la nourriture pour l’aquaculture. Je ne pense
pas que ce soit durable ».
Pour plus de détails, veuillez contacter :
Don Staniford (Coordinateur global”Pure Salmon Campaign”): dstaniford@puresalmon.org
(Tel: +44 7502 487613-UK time zone)

Aucun commentaire.